• Découvrez le nouvel album

    Fanou Torracinta - Gipsy guitar from Corsica

Fanou Torracinta

Originaire de l’ile de beauté, Fanou Torracinta est un guitariste de jazz âgé de 26 ans. Dès son plus jeune âge, il se confronte aux meilleurs musiciens du style, souvent de passage en Corse pour jouer dans les festivals d’été. Il s’imprègne de leurs jeux avec ferveur, découvre les sonorités manouches de la musique de Django Reinhardt. Il rêve de les imiter.
En 2012 Fanou est en tournée avec Tchavolo Smchitt, véritable légende du style manouche. Cette rencontre sera déterminante pour lui. Il le reverra et jouera avec lui à chacune de ses participations aux festivals insulaires.

Alors qu’il est âgé de dix-sept ans, il crée en compagnie d’Arnaud Giacomoni, un jeune chanteur corse, de William Brunard, contrebassiste ainsi que de Bastien Ribot violoniste, deux excellents musiciens de la scène jazz et jazz manouche le Corsican Trio/Quartet. Ce groupe se produira sur des scènes prestigieuses telles que Jazz in Marciac, Les nuits de la guitare de Patrimonio etc.

Fanou Torracinta évolue aujourd’hui dans le milieu jazz et manouche parisien. Il forme son nouveau groupe en 2019 toujours avec William Brunard ainsi qu’avec Benji Winterstein. La composition est de plus en plus présente chez le guitariste qui sortira un nouvel album en 2021 intitulé « Gipsy guitar from Corsica ». Un répertoire assez personnel faisant un lien entre ses influences corses et manouches.

Je connais Fanou depuis un petit bout de temps maintenant. Il a l’air adorable comme ça mais ne vous y fiez pas. D’abord il est jeune, très jeune même et puis il joue vraiment bien de la guitare (…) Je suis fier que la Corse ait enfanté un aussi bon, un aussi talentueux musicien-guitariste (…).
.
Thomas Dutronc
Par la grâce de ses créations, Fanou Torracinta nous entraîne dans un rêve dont l’écho nous laisse dans l’enchantement d’une nostalgie neuve et émerveillée...
Marie Ferranti
Références
Jazz in Marciac (2016/2017), Les nuits de la guitare de Patrimonio (2016), Django Liberchies Belgique (2016), DjangoFestivalen Suède (2017), Pennabili Django Festival Italie (2018), Sitges Antic Jazz Espagne (2019), Jazz sur son 31 (2017), Jazzellerault (2016/2017), Jazz à Préfailles (2018), Jazz à Conhillac (2017), Jazz in Aiacciu (2014, 2016, 2019)..

Gipsy guitar from Corsica

« Gipsy guitar from Corsica vol.I » est le troisième album du guitariste Fanou Torracinta. Il décide cette fois-ci de se produire en son nom et de créer un répertoire nouveau, entre compositions originales et standards réarrangés.
Pour cela, il s’entoure d’une rythmique de grande qualité qui est composée des meilleurs musiciens de sa génération. Benji Winterstein originaire de Forbach est à la guitare rythmique, William Brunard est à la contrebasse. Bastien Brison, pianiste au swing redoutable, invité de cet album, partage deux morceaux avec le trio et un duo avec Fanou. Il amène à la musique du guitariste une touche swing vintage qui, mariée au son de la guitare acoustique manouche nous rappelle les sessions italiennes du maitre Django Reinhardt (The Rome sessions 1949/1950) influences absolues du jeune guitariste .

Musiciens

BASTIEN BRISON
Piano
Originaire de Roanne, Bastien Brison est un pianiste qui évolue aujourd'hui à Paris. Musicien au swing et à la musicalité redoutable, il se produit notament au sein du Hot Sugar band, et est apparu aux côtés de grands tels que Jason Marsalis, Veronica Swift, Felipe Cabrera... Il apporte une touche très personelle au projet Gipsy Guitar From Corsica! 
BENJI WINTERSTEIN
Guitare Rythmique
Le guitariste rythmique par excellence! Issu de la famille Winterstein de Forbach, experts en la matière, il s’inscrit dans la continuité de son père Popots ainsi que de son oncle Hono pour apporter les meilleurs ¨vibes¨ à la musique de Fanou.
WILLIAM BRUNARD
Contrebasse
Il est aujourd’hui l’un des musiciens incontournable du style. Le swing redoutable et la virtuosité de son jeu le place parmi les meilleurs. Il se produit aujourd’hui aux côtés de Bireli Lagrène, Angelo Debarre ou bien Stochelo Rosenberg.

Actualités

  • Un disque à paraitre en 2021

    Après le très réussi « Corsican trio invite Bastien Ribot » sorti il y a 5 ans déjà, le jeune guitariste Fanou Torracinta confirme avec ce nouveau disque, cette fois sous son nom, tout le bien que l’on pensait de lui. Si William Brunard, que l’on ne présente plus, est toujours à la contrebasse, c’est Benji Winterstein  qui officie maintenant à la guitare d’accompagnement ; pompiste de plus en plus demandé, il perpétue avec autorité la pompe « made in Forbach » (il n’est pas le neveu d’Hono et le fils de Popots pour rien !). Cette rythmique impériale, d’une efficacité redoutable, déroule le tapis à un Fanou constamment inspiré, ayant gagné en maturité et qui affirme une vraie originalité, imposant sa patte à la fois par son style au swing léger, mariant influences corses et manouches, mais aussi et surtout par l’apport de 7 compositions originales d’une grande fraicheur d’inspiration, entre swing (les nerveux Fast rag et C swing, bien dans la tradition swing manouche, où l’on voit que le jeune homme a des doigts) et méditations musicales apaisées expression d’un univers beaucoup plus personnel (cf Regards et Vaghjime, deux pièces en solo habitées conjugant poésie et sérénité, ou encore  Inguernu  ballade sentimentale ; de la belle beauté come dirait l’autre).
    La guitare a toujours fait partie du patrimoine de l’île de beauté, la mazurka et la valse étant les marques de fabrique des guitaristes corses (Paulo Quillici, Antoine Bonelli et bien d’autres) ; avec Valsa Corsa magnifique valse virtuose en deux parties et Terranova, admirable boléro, Fanou célèbre la beauté de la Corse et rend un hommage enlevé et subtil à cette tradition, faisant chanter ses notes qu’il sculpte avec une belle sensibilité, laissant toujours la musique respirer ; c’est assez rare pour être souligné, la plupart des guitaristes de la nouvelle génération ayant tendance à confondre vitesse et musicalité. Question reprises, pas de Sweat Georgia Brown ni d’Anything but love ici mais des standards plus inhabituels comme Blues primitif d’Eddie Barclay enregistré par Django en 1947, How about you  de Burton Lane (deux versions dont l’une avec le pianiste Bastien Brison, l’occasion de questions-réponses enlevées) ; un pianiste également présent et très en verve sur  Love is here to stay de Gershwin et sur Honeysuckle rose.
     A mon humble avis, on n’a pas fini d’entendre parler de Fanou Torracinta ; en attendant, précipitez vous sur ce disque qui fait du bien, avec beaucoup de musique dedans, offrez le pour les fêtes, parlez –en autour de vous…je sais plus quoi vous dire, moi !
     
    Francis Couvreux 

Prochaines dates

Vidéos

Présentation du projet


How About You - Session live


Live in Carghjesi


Contacts

  • Booking

    Musicart Productions
    Aurélie Dandoy
    06 62 79 05 12
    productions@musicart-grasse.fr

    Presse

    Sylvie Durand
    durand.syl@orange.fr
    0612136620